Eglise Saint Julien d'Ahin

L'église est située rue Joseph Wauters

Notre église est de construction récente, à peine plus de cent ans. Historiquement, depuis 1846, les paroissiens d'Ahin étaient rattachés à la paroisse et à l'église auxiliaire de St-Léonard (qui s'étendait sur Marchin et les hauteurs de Huy) et fréquentaient une petite chapelle construite en 1130, capable d'accueillir une centaine de fidèles et située près du cimetière actuel.

A partir de 1885, les habitants d'Ahin vont faire preuve d'une volonté innébranlable de voir leur oratoire érigé en chapelle vicariale et dénoncer l'état lamentable de la chapelle dans un courrier adressé aux conseillers communaux de Ben-Ahin dans les termes suivants: "la toiture est presque complètement dégarnie de ses ardoises, le plafond s'effondre, les murailles sont déplâtrées ou pourries par l'humidité, les fenêtres sont brisées. Bientôt si l'on ne porte remède, elle sera inaccessible et déjà nous sommes dans la crainte de la voir interdite au culte. Nous vous prions, Messieurs, de vouloir prendre en charge de la restaurer ou reconstruire. A cet effet, nous vous offrons, pour notre part, les souscriptions que nous avons recueillies dans le hameau (211 frs et 10 centimes)". Ce sont 52 familles qui vont se cotiser pour cette souscription et poursuivront leurs démarches en écrivant au Ministre de la justice une lettre signée par 69 chefs de famille sur 70. Les signataires revendiquent leur église et ne veulent plus dépendre de St-Léonard. La motivation de la lettre est assez cocasse: "Notre hameau se composant de 412 habitants sur 1174 que referme la paroisse St-Léonard se trouve éloigné de deux kilomètres et plus de l'église paroissiale de St-Léonard et en est séparé par une montagne d'environ 150 mètres de hauteur - la paroisse de St-Léonard est fort disséminée et très accidentée- Ahin seul est aggloméré et se trouve placé sur un terrain uni le long de la Meuse. Les habitants d'Ahin ne sympathisent pas avec le reste de la paroisse et ne montent jamais à St-Léonard pour les offices."

A partir de 1887, le conseil de fabrique de St-Léonard opte pour la nécessité de reconstruire à neuf la dite chapelle d'Ahin. De 1890 à 1895, conseil de fabrique et commune vont cheminer d'abord dans l'idée première d'une restauration de la chapelle pour aboutir en fin de compte à la construction d'une nouvelle chapelle au vu du coût d'une restauration d'un bâtiment complètement délabré (la chapelle sera interdite d'accès par ordre du bourgmestre le 2 mars 1894 suite à une tempête et démolie). En 1897, un terrain sera acheté à l'emplacement actuel, au près de 499,50 francs et les travaux de construction seront adjugés publiquement pour le prix de 13.446 francs.

Les documents du conseil de fabrique demeurent silencieux sur la construction de l'église qui est en pierre du pays et peut accueillir 250 personnes au moins. Le premier curé fut nommé en 1906, le chemin de croix fut béni le 15 décembre 1907 et s'en est suivi une décoration picturale peu de temps après.

Marie Lacroix